Chantier « Données géographiques »

  • Créer une base de données spatiale afin de pouvoir gérer et administrer les jeux de données
  • Lancement du travail sur le site pilote sur quatre activités identifiées :
    1. Plaisance et nautisme, transport maritime, extraction de granulats, pêche professionnelle
    2. Etat de l’art de méthodes alternatives de numérisation
    3. Test et critique de ces méthodologies
    4. Discussion sur les modes de représentations spatiales et métriques liés aux jeux de données
  • Stage de master 2 « Etude sur les méthodes de représentation et d’analyse spatiale des données décrivant les activités humaines en mer »
  • Documenter les métadonnées
  • Analyser la qualité des données
  • Effectuer une revue de littérature en méthodologie alternative de production de données

Chantier « Évaluations socio-économiques »

  • Exploiter les enquêtes « entreprises » de l’INSEE pour caractériser le transport maritime et l’exploitation de ressources non vivantes (granulats, éolien,…)
  • Mettre en place des collectes complémentaires de données pour les usages statistiquement mal couverts (les loisirs, la gestion et connaissance du milieu par exemple) en lien avec leurs structures représentatives
  • Effectuer une revue de la littérature sur les méthodologies d’évaluation des interactions socioéconomiques entre plusieurs usages

Chantier « Concertation »

  • Poursuivre le retour d’expérience sur la mise en œuvre de la planification de l’espace maritime en France
  • Comparer les démarches d’aménagement concertées de l’espace maritime français avec des cas continentaux et des cas internationaux
  • Intégrer les chantiers par l’organisation d’ateliers de réflexion et de discussion sur les représentations spatiales, les indicateurs qualitatifs, les enjeux sociaux et sociétaux

Lancement du travail sur le site pilote « Bretagne sud et Pays de la Loire »

  • Analyser les données manquantes et les besoins en nouveaux jeux de données
  • Tester des méthodes alternatives de création de données
  • Tester des méthodes d’analyse spatiale et temporelle des interactions entre usages
  • Tester des méthodes pour subdiviser une branche dans ce TES pour l’ensemble des territoires du littoral métropolitain (par exemple, suivant la répartition du CA entre les sous-branches) puis régionaliser ce TES national (par exemple, calibrage de la demande finale des ménages par la part de la population régionale dans la population nationale)
  • Mettre en place la méthode de l’analyse de la chaîne de valeur pour certaines activités maritimes
  • Identifier des indicateurs permettant de spatialiser les valeurs économiques liées à certains usages